coincoin

 

 

 

          LES GRANDES LIGNES DU BENEVOLAT DE COMPTOIR  ou d’EGO

 

 

 

Tout d’abord, pour pratiquer le bénévolat de comptoir, il faut se faire remarquer, c’est le plus important et surtout l’unique vrai but du bénévole  de comptoir

 

Plusieurs possibilités :

 

La tenue : elle doit pouvoir se remarquer à plus de 15 mètres, pour cela utilisez des vêtements aux couleurs voyantes ou des accessoires lumineux, lampes à leds, lunettes roses qui clignotent ou autre chapeau à paillettes ou cravate qui se redresse toute seule à chaque heure passée…..l’application de badges multiples qui font plus ressembler à un frigo avec des magnets qu’à un décoré de la guerre fait aussi partie de l’uniforme  possible.

 

Tous les coups sont permis du moment que ça se voit.

 

 

Le sujet : Il est capital de trouver un sujet, le plus ressassé possible  du type, le ciel, le soleil et la mer ou le passé….le passé est le plus souvent choisi, d’abord, parce que ça ne mange pas de pain, ensuite, on peut disposer de quantité de documents appartenant aux autres et dont on peut tranquillement s’attribuer la paternité…..c’est moi qui l’ai fait !!!

 

La répétition :  Surtout répéter en permanence les mêmes saucissons et  jusqu’à en devenir lourd, bon, ça marche surtout sur les cons, mais finalement c’est assez bien ciblé.

 

Facebook : l’arme N°1 du bénévole de comptoir qui ne roule que pour lui ou sa notoriété…..celle qu’il n’a jamais pu obtenir avec ses propres créations, le tout étant de noyer facebook de communications  entendues ou vues 1000 fois ailleurs , dès fois que les cons visés ne s’en aperçoivent pas.

 

 

Le micro ou porte voix :  c’est la deuxième arme majeure du bénévole dont le seul but est de se faire mousser  avec un poil de palmolive vaisselle et un mètre cube d’eau…….surtout, faire mousser , ça ne lave rien, mais pour mousser, ça mousse….

Il faut parler très fort dans le micro en racontant n’importe quoi avec un air sérieux , encore une fois ça ne trompe que les non comprenants  ou les ignares absolus  qui d’ailleurs, auront tout oublié dans les 24H et ne se souviendront que des détails sans importance dont, le coup de rouge, le buffet  ou la tenue de l’aboyeur !

 

Les appuis : le plus souvent, les appuis du bénévole de comptoir roi de l’ego surdimensionné, ont parfaitement compris l’usage qu’ils peuvent faire de lui en le flattant….il est facile à flatter vu qu’il n’attend que ça….

 

Ces fameux appuis calculent en général assez bien puisqu’ils récupèrent ainsi le soutien des bas de plafonds dont toute la culture consiste en 3 vieilles cartes postales plutôt que la connaissance de la littérature ou des mathématiques…..cette fameuse culture dont les frères jacques chantaient :

 

« La culture c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale »

 

Ces gens là se servent donc parfaitement du bénévole de comptoir en lui disant ce qu’il a envie d’entendre.

 

Enfin, le bénévole de comptoir réalise des tas de choses sans le moindre intérêt comme la collection de galets ou la protection des blockhaus (bunkers) en passant par la visite des bâches ou des conférences sur les oyats et assimilés.

 

 

Son unique but, la reconnaissance et, un moyen d’entrer dans les instances locales (ou de croire en faire partie) certains sont d’ailleurs spécialistes de la création d’associations opportunistes qui disparaissent ou sont en sommeil dès qu’elles ne leur sont plus utiles….vous en connaissez tous.

 

Malgré tout ceci, ce bénévolat à arrière pensée est loin d’être majoritaire car, le vrai bénévole, c’est tout le contraire de ça….il bosse, discrètement, efficacement, pour une cause qui lui tient réellement à cœur mais se met rarement en vedette au centre de la piste sauf quand il y est forcé…..Curieusement, celui là est rarement critiqué  et apprécié des « comprenants »  Fort heureusement, ces bénévoles constitue une majorité.

 

Finalement, c’est assez facile de repérer  le bénévole de comptoir, qui passe 90% du temps à faire sa propre promotion pendant que de plus cortiqués calculateurs trouvent là un moyen de racoler pour pas cher…bons politiques, ils savent que le vent est plus important que le fond, qui se ressent moins….

 

On parlera une autre fois d’autres « bénévoles » qui ne le sont que le temps de mettre les pieds dans la place et finalement cherchent surtout un boulot rémunéré et pas trop fatigant….ou de considérables avantages indirects et sans risque de se faire piquer.

 

N’oubliez pas que ceux qui crient  BENEVOLAT » fort et souvent…..sont les premiers suspects 

 

Et à ceux qui parleraient de cynisme….cette belle définition de Jean Yanne :

 

« Le Cynisme est dans les choses et non dans le coup d’œil »

 

 

Sinon, je remonte actuellement une association contre la salade décorative dans les assiettes qui fait joli mais diminue considérablement et pour pas cher la quantité de viande et de frites sous couvert de présentation !  luttons pour la suppression de ce légume inutile qui prend la place de ce que nous désirons goinfrer !

 

J’espère que vous avez bien rigolé mais aussi que cela va vous donner un autre « coup d’œil » sur pas mal de choses….

 

Bonne semaine à tous et à très bientôt avec, enfin, la photo de PanpanCoincoin et du Pr  Gérard Caribou qui sont plutôt des benêts qui volent à défaut de servir à quoi que ce soit.

coincoin